La vie est une opportunité pour notre être d’approfondir ses enseignements et de se libérer de lourdes charges, qui correspondent à un manque de compréhension de ce que sont les lois de l’univers.

Plus un être comprend ces lois et le sens de la vie, plus sa vie est tournée vers les autres et vers l’Amour de tout ce qui l’entoure. Un être qui répond parfaitement aux lois de l’univers est un être qui choisit à chaque instant comment mieux servir la Source à travers lui et dans un Amour inconditionnel envers tout l’ensemble auquel il se sent appartenir, comme un sentiment d’inclusion de tout ce qui l’entoure et de lui-même, à tout ce qui Est, à la Source de toute vie.

Se sentir amoureux est cet état d’ouverture de cœur envers Soi et envers ce qui nous renvoie ce bien-être, comme un miroir qui reflète l’Amour de Soi. Aimer inconditionnellement relève d’un état d’Amour Absolu venant de Soi et qui naturellement est reçu par autrui puis dirigé vers tout ce qui constitue notre monde et plus généralement vers la vie, dans ce plan et dans tous les autres.  

Le sentiment d’amour conditionnel est un état d’amour agrémenté d’expériences limitantes, nourrissant de multiples émotions qui renvoient à des limites et un manque d’Amour provenant du Soi. Cet amour ne peut être exprimé envers la vie et autrui que dans les mêmes conditions et dans les mêmes limites que l’être le reçoit de son Soi.

C’est pourquoi un être qui Aime inconditionnellement est amoureux d’absolument tout, y compris des parties de lui et de ce qui constitue son monde, qui elles-mêmes n’expriment que leurs propres croyances de l’existence des limites. L’abondance de sa propre Source vient nourrir continuellement l’être, qui en Amour pour tout, voit l’Amour en tout.

Ainsi pour l’être qui vit l’Abondance, aucune condition ou limite ne peut exister au sein de tout ce qui existe. Pour lui ce qui est considéré comme un manque est une réparation du canal qui reçoit ce flux d’Amour dans sa coupe et qui perd de cette énergie à travers des brèches ou des trous. Une fois la fuite identifiée et réparée l’énergie coule encore plus abondamment.

C’est de cette manière que tout ce qui vit reçoit et émet en permanence de cette énergie d’Amour qui le nourrit, lui donne vie et constitue l’existence de tout ce qui Est.

La capacité d’aller voir l’intérieur de cette coupe, qui constitue l’être, pour ensuite concentrer et diriger le flux d’Amour sur les zones de fuite afin de les réparer, constitue la conscience de l’existence individualisée, de la vie ici-bas dans l’incarnation.

Ensuite lorsque le canal est de plus en plus abondant, il élargit sa conscience de son appartenance au monde dans lequel il vit, en concentrant et en dirigeant le flux d’Amour sur les zones à réparer dans le monde dans lequel il vit et sur autrui.

Et de plus en plus largement, il quitte l’incarnation pour élargir sa conscience en concentrant et en dirigeant le flux d’Amour en groupe d’êtres, sur des familles, des groupes, de parties subtiles qui constituent des formes de vie, puis des sphères d’accueil de vie, puis des zones regroupant des sphères d’accueil et de plus en plus largement des formes de non-vie, qui constituent l’incréé, jusqu’à remonter et fusionner totalement avec sa Source.

C’est ainsi que la conscience s’élève du plan de la forme à des plans de plus en plus subtils, de l’individualisé à des groupes unifiés de plus en plus grands, jusqu’à la fusion avec la Source de cette énergie d’Amour.

Être amoureux de la vie est un état naturel, qui s’installe dans l’être, au fur et à mesure de l’élévation de sa conscience, soit de sa capacité d’auto-réparation de sa coupe de vie qui lui permet d’infuser l’Amour sur son plan d’existence.