Il était une fois 3 Hommes qui regardaient le ciel, lors d’une belle nuit étoilée.

Le premier Homme regardait le ciel, en quête d’observer des étoiles filantes et de faire des vœux pour réaliser tous ses rêves. Ses pensées étaient fixées sur l’idée de voir absolument des comètes dans le ciel, ses yeux étant à l’affût de tout ce qui bougeait. Seule la perspective de pouvoir faire des vœux le rendait satisfait de réaliser cette recherche. Après quelques minutes d’observation, l’Homme se lassa et perdit espoir de réaliser ses vœux car il ne vit rien de ce qu’il attendait.

Le deuxième Homme regardait, le regard perdu dans le vide, en direction du ciel. Son attention était fixée sur ses pensées, ses problèmes, l’Homme étant plongé dans une profonde tourmente. Parfois ses yeux observèrent des étoiles mais rien ne se passait. Il ressentait un mal-être du fait de l’objet de ses pensées et cessa de lui-même l’observation du ciel, car cela ne l’intéressait guère.

Le troisième Homme regardait le ciel avec une profonde sérénité. Il était dans un état de pure observation, sans attente de quoi que ce soit, avec un sentiment de gratitude, de pouvoir regarder un paysage si magnifique, tel qu’il est, totalement émerveillé de sa beauté. D’un seul coup il vît apparaître une pluie d’étoiles filantes, qui illuminait le ciel, durant plusieurs minutes. L’Homme ressentait une gratitude encore plus grande de ce si beau spectacle, pour le ciel, pour lui et pour tout ce qui est. Il profitait pleinement de la beauté du ciel, à travers ses yeux et son cœur, tel un feu d’artifice intérieur, qui le plongeait dans une joie infinie.

Une fois que les 3 Hommes furent réunis autour d’une table pour raconter ce qu’ils avaient vu, le premier dit:

« Moi je suis déçu, je n’ai rien vu! Ce n’est pas mon jour de chance! J’espérais tellement faire au moins un vœu! »

Le deuxième raconta:

« Ben moi j’ai passé une très mauvaise soirée. A quoi bon regarder le ciel alors que tout va mal, que le monde va mal! »

Le troisième ajouta:

« Mes chers amis, j’ai vécu un moment merveilleux! J’ai vu un ciel magnifique! C’était si beau, si fort, que je me sentais comme « Un » avec le ciel, je faisais partie de lui et il faisait partie de moi. Je garde en mémoire cet amour si fort que j’ai ressenti pour le monde et pour moi! Je partage ma joie avec vous, bien que vos observations aient été moins joyeuses que la mienne. Je vous souhaite de ressentir ce que j’ai ressenti, durant cet instant-là, mes amis! »

Le premier Homme rétorqua:

« Les miracles n’arrivent qu’aux autres! »

Le deuxième Homme ajouta:

« Moi je ne crois pas aux miracles! La vie est injuste, dure et sans amour, il n’y a que les utopistes pour croire à un monde meilleur et pour être admiratif en regardant le ciel! »

Le troisième Homme répondit:

« Pour moi ce n’est pas un miracle, j’ai simplement observé la manifestation de ce que je ressentais sur le moment et le ciel a amplifié la joie que j’avais à l’intérieur de moi, tellement je lui ai été reconnaissant à cet instant! Je reconnais que pour ceux qui ne ressentent pas d’amour pour eux et pour la vie qu’ils ont, le fait de voir quelqu’un ressentir de l’amour soit un miracle ou un utopiste! Ma foi en un ciel magnifique a précédé ma vision de cette pluie d’étoiles filantes car j’ai permis à ce « miracle » d’exister, sans attentes d’une manifestation particulière, juste en étant dans la certitude que le ciel est magnifique et dans la gratitude de vivre cet instant. »

Un silence s’installa et le troisième Homme rajouta:

« La vie ou le ciel que nous regardons, reflètent ce que nous émettons. Quand nous sommes au plus haut de ce que nous pouvons être, nous sommes toujours au bon endroit, au bon moment, avec les bonnes personnes, à notre juste place! »

Et nous quel Homme sommes-nous à cet instant? L’Homme qui place son attention dans son mental inférieur, dans ses émotions ou dans son cœur/sa conscience supérieur, là où tout est amour, quelle que soit la situation.

Laissons-nous la place aux miracles d’exister, de se manifester dans notre ciel intérieur? Acceptons-nous la situation telle qu’elle est? Est-ce que nous la voyons comme une déception, un miracle ou simplement la magnificence de ce que nous sommes?

L’Homme/Ohm/Om/Home signifie la maison, l’être originel primordial, ce que nous sommes à l’intérieur de nous, au plus profond, dans les dimensions les plus hautes de notre être, bien avant toute incarnation. C’est la vibration de l’incréé, de l’origine de tout ce qui est. C’est le chemin de retour à la maison que nous empruntons, en vibrant l’Amour originel de notre être.