Nous la conscience supérieure des Requins, sommes venus en frères et sœurs pour vous transmettre ce message de paix et d’Amour.

Même si l’Homme nous perçoit comme un prédateur et une source de nourriture pour lui, nous nous considérons comme votre égal, à l’échelle de notre conscience supérieure. Bien que notre âme groupe, puisse parfois être altérée par les égrégores et les projections que l’Homme lui envoie. Nous savons au plus profond de nous, que rien ne peut être supérieur à la divine présence que vous émanez, que notre intelligence divine émane et qu’ensemble nous coexistons sur ce même plan.

La personnalité de chaque individu qui projette sur nous des pensées discordantes, les égrégores qui sont créés par des milliards d’individus envers nous et les enseignements que nous vivons par rapport à notre élévation, sur le plan physique, de la 3ème vers la 4ème dimension, sont la somme des causes qui renvoient les conséquences de ce qui est entre le peuple des requins et le peuple humain.

Nous sentons de votre part humaine égotique, beaucoup de peur, beaucoup de haine et de colère concernant notre âme groupe et nos espèces de requins physiquement incarnés. Nous comprenons la douleur liée à la perte de vos congénères humains, causés par des comportements agressifs de certains d’entre nous.

Nous sommes, tout comme vous êtes, incarnés ici aujourd’hui pour ressentir, pour vivre des initiations et pour mieux intégrer les notions d’Amour de ce qui est.

Lors de différentes peuplades humaines, passées et actuelles, lors de différentes périodes, ainsi que sur notre planète d’origine, dans le système de Sirius, et dans d’autres systèmes stellaires dans lesquels nous existons sur d’autres plans, il y a eu des massacres, un terrassement de certaines de nos espèces et il y a eu beaucoup de sang, coulé et perdu, au nom de croyances.

Cette peine, cette soif de ressources de nourriture et de vengeance, sont des résidus de ce qui a été et de ce qui est, entre ce que vous avez été et ce que nous avons été: des restes de blessures, d’incompréhensions et d’émotions enkystées, qui ressurgissent de plus en plus, lors de nos rencontres.

Les conséquences s’arrêtent lorsque la cause change. Il est temps de pardonner et de transmuter ce qui a été, entre nous, source d’incompréhensions entre nos deux mondes.

Même si la présence d’espèces de vibrations supérieures, telles que les dauphins, les tortues marines ou les raies Manta, aide au rééquilibrage des vibrations dans nos eaux, la rédemption vient de chaque être individualisé ou d’une âme groupe, non dans le sens de payer pour acheter la paix, mais dans celui de devenir maître de son passé, pour le neutraliser et créer un meilleur présent.

Nous sommes tout comme nos congénères aquatiques d’autres dimensions, des êtres qui aidons au nettoyage des eaux, à l’équilibre entre l’atmosphère et l’océan. Car comme de nombreuses espèces, nous transformons des sédiments, des éléments, en d’autres éléments et nous sommes issus de vibrations supérieures, qui aident au maintien, à la cohésion, des différentes espèces au sein d’un même milieu.

Sur Terre, lors de la chute des humains, qui sont venus expérimenter la 3ème dimension, nous aussi avons fait le choix de vivre sur ce plan, pour montrer aux hommes leur facette agressive, l’attaque de nos congénères sur d’autres espèces devenant une source de nourriture potentielle, sans distinguer ce qui est bon pour nous, de ce qui ne l’est pas et nous rendant ainsi, tout comme l’Homme, prédateur de lui-même et de ses congénères, vivant en quête de s’attaquer à plus faible que lui, pour subsister, car lui-même s’affaiblit et se meurt de la seule ressource nourrissante, qui est l’Amour.

Nous avons en notre partie divine, le même Amour que le vôtre, et c’est vers celui-ci que nous tendons. La transformation de nos corps, tout comme celle de vos corps, est inévitable, car ensemble nous cesserons de nous nourrir de subsistances extérieures à nous, mais plutôt nous trouverons la vie à l’intérieur de nous et le monde se transformera, pour devenir un lieu, où chaque espèce considère les autres comme son égal, où la vie se nourrit de vie et où la vie ne provoque plus la mort.

Rien ne peut être plus formateur qu’une vie dans une dimension, où l’être ne sait plus dans quelle ressource puiser et finit par se tarir. Car après de nombreux essais, après de multiples expériences, il finit par réapprendre ce qu’est la véritable Source de sa vie et de toute vie. C’est ce qui lui permet de remonter sur l’échelle de sa conscience, en direction de sa véritable nature, celle où la forme n’est plus, où seule l’énergie créatrice réside.

Si aujourd’hui, vous choisissez de vous élever au-dessus de votre conscience inférieure, vous pouvez choisir d’être la plus belle partie de votre être et de procéder au rééquilibrage de l’humanité et de la surface de la Terre, tout comme nous le faisons dans les océans.

Nos relations ne sont que le reflet de ce que vous vibrez intérieurement. Transcendez vos peurs et épurez-vous de sorte que vous trouviez la voie de la maîtrise intérieure. Ainsi vous sentirez et verrez le changement dans nos eaux, dans les océans.

Ce que vous voyez actuellement ne reflète que l’humanité qui se tarit, dont les états nuisibles et nocifs pour lui et son environnement, ne font qu’augmenter jusqu’à sa mort, celle qui relève de tous ses états de service à lui-même, jusqu’à sa résurrection, en choisissant le service au principe universel.

Nous faisons partie de cette transformation et de cette mort progressive, qui s’accélère au fur et à mesure de l’élévation vibratoire de la Terre. Nous choisissons ainsi la mort, tout comme vous, pour mieux renaître à notre principe divin.

Nous avons beaucoup à pardonner, tout comme vous, et ensemble nous nous le rappelons. Ceux qui défendent les maltraités ont maltraité eux-mêmes. Ceux qui voient en eux le maltraité et le maltraiteur absorbent ces expériences en quête d’une maîtrise intérieure, dans un réalignement et un rééquilibrage avec le principe universel.

Vous êtes capables, tout comme nous, de vous pardonner, de nous pardonner et d’absorber ce qui a été, comme un enseignement, qui aujourd’hui touche à sa fin. Peut-être pour certains d’entre vous, n’êtes-vous pas obligés de mourir physiquement, pour trouver cet état d’alignement avec votre principe divin. Alors peut-être est-il bon de se pencher sur sa quête de l’équilibre intérieur, plutôt que de chercher à faire la justice à l’extérieur, en défendant des causes qui ne sont que des conséquences de ce qui a fait partie de vous et de votre monde.

Vous êtes des créateurs d’Amour et nous vous chérissons profondément. Vous n’êtes pas si différents de nous, au-delà de la forme et ensemble nous avons encore à partager quelques vies, sur des plans d’ici et d’ailleurs. Peut-être choisirons-nous la cocréation prochainement avec de nouvelles formes, plus alignées avec qui nous sommes.

Vous êtes Roi de votre royaume et Dieu est Roi du royaume des cieux, ainsi peut-être est-il temps de céder la place à celui qui réclame de droit sa souveraineté, au sein de l’humain. L’Homme devient sa maison et le règne animal choisit de s’élever au rang de l’Homme.

Merci, merci, merci