Le mental nourri par l’égo, par les croyances façonnées de toutes parts, croit tout contrôler, tout savoir sur le déroulement de notre vie. Il anticipe les potentiels dénouements de toute situation et décide de la forme que doit prendre chaque solution par rapport à ce qu’il juge être le mieux pour lui.

Lorsque les évènements tombent de manière inopinée, le mental est surpris et doit faire face, alors il réévalue, encore et encore et construit l’avenir, par des pensées qu’il crée lui-même. C’est ce mental juge et décideur qui nous donne une vision étriquée des choix qui s’offrent à nous au présent.

Il est une partie de nous-même, il s’est forgé durant nos vies passées, tout au long de notre vie actuelle et se fait influencer par ce qui l’entoure. Il fait partie de notre personnalité, il se construit et se déconstruit en fonction de l’égo que nous avons encore à traiter.

Il fait partie de nous et pourtant nous ne sommes pas lui, c’est une expression de nous-même qui a besoin de s’exprimer pour façonner des expériences humaines, pour perfectionner sa capacité de création dans la matière, puis dans des plans plus subtils.

Les changements sont impulsés par les plans les plus hauts de notre être pour faire évoluer l’âme par des expériences dans la matière. C’est notre positionnement par rapport aux évènements qui se produisent dans notre vie, qui va déterminer où nous en sommes dans notre croissance spirituelle ou croissance de l’âme.

Le mental n’est là que pour montrer les croyances encore présentes qui altèrent notre vision et nous limitent dans nos choix.

Si nous le laissons régir notre vie, ce sont des pensées qui tournent en boucle, c’est une course à la satisfaction, régie par l’intellect, que nous menons 24h/24h et nous passons à côté des moments de joie impulsés par notre âme.

Le squelette de notre vie se façonne par rapport à ce que notre âme nous invite à accomplir pour comprendre, intégrer des enseignements et vivre nos aspirations.

Il est naturel et pourtant il n’est pas facile d’accéder à cet état de lâcher-prise du mental qui tourne en boucle. Parce que tant que l’égo, qui est la somme des mémoires de traumatismes et donc des croyances qui en découlent, est là, tout est tentation pour replonger dans ses mécanismes de peur et de survie.

Pourtant les changements opèrent… le corps exprime cela, nos émotions par rapport aux évènements changent, nous passons plus vite à autre chose.

La magie de l’énergie d’amour, envoyée du soleil des soleils, opère. Ce qui avant paraissait insurmontable, est rendu plus accessible pour nous. Les émotions lourdes, les conséquences graves, semblent s’estomper dans la lumière. L’intégration se fait plus rapidement qu’auparavant. Et nous obtenons plus rapidement les semences de nos créations.

Il y a des moments parfois difficiles à vivre, cela passe plus vite.

Il y a aussi des instants de joie qui se décuplent et qui perdurent.

En somme, les changements sont les résultats visibles de l’alchimisation de nos ressentis intérieurs.

Le mental lui analyse par rapport aux informations présentes dans sa banque de données. Et comme les renseignements fournis changent, ses résultats d’analyses sont différents.

Plus nous sommes présents à ce que nous ressentons et moins le mental décide, car nous changeons les informations sur lesquelles il se base.

Alors les changements opèrent dans notre vie, que le mental le veuille ou non, car nous prenons soin de tout ce qu’il y a à traiter en nous.

Cette transition est impulsée par l’énergie d’amour que nous recevons par doses de plus en plus intenses. Cette lumière nous aide à transmuter toute part d’égo en nous, pour nous aider à passer outre le mental limitant, et être dans un état de création par la vibration plus conscientisé.